Viager

Définition de
Viager

Il y a diverses formes de viager possibles : la personne qui vend ainsi pourra par exemple conserver l’usage de son bien immobilier et percevoir les revenus de la rente pour vivre. La personne pourra également laisser son bien libre (ce qui permet par exemple à l’acquéreur d’y faire des travaux, de l’habiter ou de le louer) en contrepartie d’une rente plus importante.

La rente est versée de façon périodique par l’acquéreur (“débirentier”) et il pourra même devoir verser un capital initial au départ (“le bouquet”). Ces sommes sont librement négociables et la rente sera indexée à un indice (coût de la construction par exemple).

Le contrat de viager doit être effectué devant notaire : le bien devient la propriété de l’acquéreur dès la signature (avec la réserve que le vendeur puisse conserver la jouissance du bien).

C’est donc un contrat aléatoire : l’acheteur fait un pari sur la durée de la vie du vendeur (et paie la rente, de la même façon que la mensualité d’un prêt). Ce système peut donc se révéler une excellente affaire si le vendeur décède rapidement; ou vous faire payer très cher un bien, à vous et même vos héritiers si vous décédez avant le vendeur !